J’espère que vous allez bien malgré les turbulences et les inquiétudes qui pèsent sur l’avenir.

Dans notre engagement solidaire aux cotés des petits paysans quechuas des Andes, nous revenons vers vous.

Le projet sur le terrain, de construire inlassablement, pas à pas, un autre modèle de société avance, mais en cette fin d’année nous venons d’essuyer trois revers.

Frères des Hommes, ONG pressentie pour établir un partenariat avec le centre de formation Rijch’ariy a signifié son refus après de très longs mois d’attente et d’espoirs.

Le dossier présenté au Conseil Régional Nouvelle Aquitaine concernant la formation de 15 jeunes dans le cadre d’un chantier école, en maçonnerie, électricité et plomberie, afin de finaliser la rénovation de l’ex hacienda et d’aménager un espace pour recevoir des touristes a été refusé. (le montant demandé 60 000 Euros est trop élevé. Cette année le Conseil Régional, compte tenu du grand nombre de demandes des associations, n’a pas dépassé le montant de 35 000€).

La fondation Raja qui finance actuellement la formation de 15 jeunes femmes dans le domaine de la couture nous avait sélectionnés pour l’attribution d’un prix (avec 6000€ à la clé) Malheureusement, dans la compétition, la dernière ligne droite nous a été fatale.

Le désengagement financier d’Horizons 19 envisagé avec le partenariat de Frères des Hommes ne peut pas se faire.

Lors de mon séjour en Bolivie, lors d’une réunion, le 19 novembre, du Comité Rjch’ariy, ensemble nous avons décidé de démarches auprès d’agences de coopération en Bolivie. Le président du comité Victor Menchaca et la coordinatrice du centre de formation Matilde Kahuasiry et moi-même planifions une série de rencontres en janvier à La Paz afin de solliciter des financements cette fois au nom du centre de formation.

Nous avons sollicité auprès du directeur du ministère de l’éducation la nomination d’un directeur Bolivien et le paiement de deux salaires de professionnels payés par le ministère de l’éducation. Cette année nous avons obtenu la prise en charge du salaire de la formatrice en couture et confection.

Durant cette phase de construction de l’autonomie du centre de formation, nous devons faire face à une situation financière critique.

Nous devons payer le salaire de formatrice santé, le salaire de la formatrice en couture et confection, finaliser un micro projet agro écologie et faire fonctionner, au ralenti, le centre de formation en attendant les financements.

Merci d’être à l’écoute, je le sais, dans la multitude des demandes de solidarités ici et là-bas.

Saludos fraternos

Michel Peyrat
Président d’Horizons 19

PS : Je viens de finaliser un  film de 55 minutes sur le travail effectué « Artisans d’un autre modèle de société dans les Andes » Nous comptons le diffuser au cours de projections débat un peu partout en France. Une projection le 16 mai 2019 à l’Institut Marc Sangnier boulevard Raspail à Paris est programmée.

Pour organiser une projection publique, contactez Michel Peyrat : 06 03 70 38 06.